la Collection du musée du sous-officier

par LE Cne Geraud Seznec

Crypte, musée du sous-oficier, 2008.© mso.

e musée du sous-officier ouvre ses portes le 18 décembre 1986 en présence du général Douceret, commandant l´Ecole nationale des sous-officiers d´active (revue « Le Chevron », mars 1987, n° 43, p 53-58). Ce dernier a véritablement porté la création de cette institution muséale désormais bien ancrée dans le paysage culturel départemental et régional. Sa création ne doit pas faire oublier le premier musée militaire de Saint-Maixent qui était le musée du souvenir, créé par le général Michelin en 1932. Ce dernier l´installe au quartier Canclaux, bâtiments conventuels de l´abbaye de Saint-Maixent, accueillant à partir de 1877, une partie du 114 ° régiment d´infanterie. Les locaux prestigieux des appartements des anciens pères abbés, avec leurs boiseries rocaille du XVIIIe siècle, forment un cadre d´exception pour le noyau de nos collections. L´exiguïté des locaux, une muséographie dépassée conduisent le commandement à repenser le musée du souvenir. Le départ de l´Ecole d´application de l´infanterie (EAI) en 1967 et la volonté de dispenser les cours au quartier Coiffé, afin de limiter les déplacements des élèves, conduisent à la décision de transformer les vieux amphithéâtres de l´Ecole militaire d´infanterie (EMI), en place depuis 1884, destinés aux cours magistraux et aux examens écrits. Ils sont démontés, vers 1970, pour y installer le musée du souvenir, à droite, et la bibliothèque de garnison, à gauche. Celle-ci se trouvait à l´origine sous les combles de ce même bâtiment. Une mezzanine à deux niveaux est construite pour le musée dans le volume ainsi dégagé et le décaissement du sol permet la création d´une « crypte ». ...

 

 

en lire plus ... -->>

Affiche téléchargeable